Imprimer

CHEOPS - Magali DELEUIL

Type

AA-ANO4

Coordination

PYTHEAS Jean-Luc BEUZIT magali.deleuil@lam.fr

Partenaires

Description

Première mission spatiale de type S (small) de l’ESA, CHEOPS a été placée en orbite le 18 décembre 2019. C’est une mission de caractérisation des exoplanètes qui vise à déterminer avec précision leurs paramètres en combinant transits et vitesse radiale. En effet, l’instrument effectuera un suivi des étoiles pour lesquelles les grands relevés vitesse radiale réalisés au sol ou la mission spatiale TESS auront déjà révélé ou laissé suspecter la présence d’une planète. L’objectif est de mesurer en haute précision le transit des planètes afin de pouvoir déterminer avec précision leurs paramètres, y compris leurs paramètres orbitaux, et ainsi connaitre leur nature et contraindre leur mécanisme de formation et évolution. Les principaux thèmes scientifiques de l’instrument sont: - la recherche de transits de planètes déjà connues grace aux grands relevés en vitesse radiale réalisés au sol; - l’amélioration des relations masse-rayon des planètes de la classe de Saturne et plus petites, détectées au sol ou par la mission spatiale TESS; - la caractérisation des atmosphères d’exoplanètes grace à l’observation et la mesure des éclipses secondaires et, dans certains cas, la courbe de phase. Ces grands thèmes sont complétés par des recherches plus exploratoires comme la recherche de planètes autour d’étoiles de types spectraux précoces, de déformations de marée, d'exo-lunes ou d’exo-anneaux ou la caractérisation photométrique de certaines classes d’étoiles. L’instrument enchaîne des « visites » de cibles durant entre un jour et une semaine. Le consortium CHEOPS regroupe 12 pays Européens et est placé sous responsabilité de la Suisse. Le LAM, seul laboratoire français impliqué dans la préparation technique de la mission, a développé le logiciel de réduction des données du segment sol (Workpackage#10 Data Reduction Pipeline). Ce logiciel du Segment sol est utilisé pour traiter toutes les images acquises par l’instrument, qu’il s’agisse de données de programmes du temps ouvert ou du consortium. Ce logiciel se décompose en 3 modules : un module de calibration des images, un second en charge des corrections d’effets induits sur les poses scientifiques par les impacts de rayons cosmiques, le “smearing”, le bougé de l’instrument,.. et enfin le module d’extraction de la photométrie de la cible et de construction de la courbe de lumière. A ceci s’est rajouté la fourniture à l’utilisateur d’un compte rendu détaillé. Pour chaque observation, le rapport présente: (1) un résumé de la séquence d’observation et du pipeline utilisé, (2) l’évolution de la séquence des images lors des étapes successives du traitement avec des estimations sur la qualité du traitement. Le logiciel traite de façon automatique, l’ensemble des images acquises par l’instrument pour une étoile donnée et ce en quelques minutes seulement. Le logiciel est complètement intégré à l’infrastructure développée par le Segment Sol scientifique à Genève, ce qui implique que tout développement d’un nouveau module ou modification d’un module existant ne peut se faire indépendamment de l’infrastructure et que tout changement de celle-ci induit par de réviser le pipeline en conséquence.

Site web : URL

Dernière validation de la BDD : vendredi 3 février 2023