Imprimer

CHARA - Denis MOURARD

Type

AA-ANO2

Coordination

OCA Stéphane MAZEVET denis.mourard@oca.eu

Partenaires

OSUG Nathalie COTTE karine.perraut@univ-grenoble-alpes.fr
OSUL Isabelle DANIEL isabelle.tallon-bosc@univ-lyon1.fr
Obs. Paris Fabienne CASOLI vincent.foresto@obspm.fr

Description

Ce service a pour objectif le soutien aux groupes français exploitant l'interféromètre du Center for High Angular Resolution Astronomy (CHARA, USA). Ce réseau interférométrique optique situé à l'observatoire du Mount Wilson (Californie) comprend 6 télescopes de 1 mètre sur des bases allant de 30 à 330 mètres, et est équipé de 2 instruments français: JOUFLU pour la recombinaison à très haute précision dans l'infrarouge proche (bande K), et VEGA pour l'imagerie interférométrique dans le visible à haute résolution spectrale et très haute résolution spatiale. D'autres instruments sont également en service: MIRCx et MYSTIC (pour l'imagerie interférométrique en bandes H et K, Université de Michigan), CLASSIC-CLIMB (pour une sensibilité maximale en bandes H et K, Chara Center), et PAVO un instrument 3T dans le visible pour la haute sensibilité (Université de Sydney). L’accès à CHARA et donc à l’hémisphère Nord ainsi qu’au domaine du visible est un atout très intéressant et complémentaire du VLTI. Le soutien du service passe explicitement par les actions suivantes : 1) Soutien à la préparation des observations et formation 2) Prise en charge des observations en mode service (dans le cadre de l’optimisation des nuits d’observation) et formation 3) Prise en charge/Soutien à la réduction des données. Formation. 4) Maintenance technique, évolutions Sur ce dernier point, l'équipe VEGA à Nice a développé un prototype appelé FRIEND destiné à comprendre le fonctionnement en interférométrie visible avec une correction partielle par optique adaptative sur chacun des télescopes de 1m. Nous avons également construit un module de caractérisation de l'injection dans une fibre optique monomode visible en correction partielle par optique adaptative. Une collaboration avec le CRAL et l'ONERA encadre ce développement. Ces prototypes préparent le développement de l'instrument SPICA (recombinaison visible 6T fibrée) prévu pour une mise en opération fin 2021. Ce projet SPICA comporte également un volet senseur de franges infrarouge (SPICA-FT) dont la première lumière a eu lieu début janvier 2020. Il faut noter que l'instrument JOUFLU est aujourd'hui en fin d'opération et qu'un transfert vers les composants d'optique intégrée de MYSTIC est en train d'être opéré. JOUFLU assure également l'infrastruture d'accueil des développements d'optique non linéaire ALOHA porté par le laboratoire XLIM à Limoges. Par cette mise à jour 2022, nous confirmons que l'intégration de l'instrument SPICA-VIS sur le réseau CHARA a été menée entre fin février 2022 et mi mars 2022. La première lumière technique a été obtenue le 11 mars et plusieurs runs de commissioning vont se dérouler d'ici à l'été 2022 avec, pour conclusion, deux runs de science verification en juin et juillet. Le deuxième semestre 2022 (aôut-decembre) sera consacré aux perfectionnements de l'instrument et la préparation de son ouverture (semestre 2023A et appel à programmes en septembre 2022). En parallèle nous continuons la qualification du mode suiveur de franges SPICA-FT. Très peu de discussions ont eu lieu pour préparer l'évolution de l'ANO2 CHARA vers un ANO3 qui s'intégrerai dans l'ANO3 SUV. Du côté ANO2 CHARA, il nous est nécessaire de vraiment valider tout le fonctionnement et annoncer en mars 2022, cette fusion reste encore préliminaire. Nous tâcherons de faire remonter à l'INSU cette information pour l'automne 2022.

Site web : URL

Dernière validation de la BDD : jeudi 5 mai 2022